Reconnaître le féminicide dans les médias

Les médias, en particulier la presse écrite, constituent quasi exclusivement le seul moyen d’apprendre l’existence d’un féminicide.

Les crimes commis par un conjoint ou un ex-conjoint, sont même devenus un genre journalistique à part entière. Publiés dans la rubrique « Faits divers », ils sont communément qualifiés de « crimes passionnels ».

Les médias sont souvent un bon reflet de la perception d’un fait social. Ils exacerbent les idées reçues et fonctionnent par association d’idées car ils doivent faire vite, court et compréhensible par tous. Les dépêches AFP inspirent d’ailleurs très largement la rédaction des articles relatant des « faits divers ». On retrouve ainsi les mêmes expressions reprises par 10 titres de presse.

Via un appel à contribution lancé en Juin 2014, Osez le féminisme ! a réuni plus de 300 coupures de presse issues de quotidiens nationaux et locaux. Vous avez été très nombreuses et nombreux à nous écrire, excédés et choqués par le traitement médiatique de ces crimes machistes.

Décryptage, « Bingo » des féminicides dans les médias et campagne d’interpellation…agissons pour un autre traitement médiatique des crimes machistes !

Les commentaires sont fermés